Historique

L’idée du Propeller Club est née en 1922 aux Etats-Unis, lorsque des hommes de l’industrie maritime se retrouvaient pour le repas de midi et échangeaient au sujet de leurs activités, de leurs soucis mutuels, et du futur de la navigation américaine.
Ce petit groupe s’agrandit et, le 24 janvier 1923, une organisation plus formelle est mise en place avec le Propeller Club de New York. Le nom de Propeller, hélice en français, est alors choisi pour sa signification emblématique dynamique.

L’énergie du Port de New York attire alors l’attention d’autres villes. Un groupe de Boston demande l’autorisation d’utiliser le nom de Propeller et c’est ainsi qu’une affiliation symbolique est établie en 1927. Cette même année est fondé le club de la Nouvelle-Orléans ainsi que, à l’initiative d’étudiants ingénieurs, celui de Yale.
Le 9 novembre 1927, des délégués représentant les quatre Propeller Clubs organisent la première convention à l’Hôtel Waldorf Astoria de New York. Ils créent le Propeller Club des Etats-Unis avec un règlement, des statuts officiels et légaux, des représentants nationaux ainsi qu’une modeste trésorerie.
Depuis, l’organisation a grandi graduellement. En 1932 le premier port à l’étranger, Hamburg en Allemagne, a reçu sa Charte. Ses membres étaient des citoyens américains engagés dans des activités maritimes.
Aujourd’hui chaque port important s’est doté d’un Propeller Club que ce soit le long des côtes maritimes, des grands lacs ou le long des voies navigables intérieures.
Plus de 200 Propeller Clubs existent à travers le monde pour plus de 13 000 membres.
le quart est regroupé au sein de l’Association Européenne des Propellers Club
En France des Propeller Clubs existent dans de nombreux ports tels Cherbourg, Concarneau, Dunkerque, Fort-de-France, Le Havre, Lorient, Lyon, Marseille, Monaco, Nantes, Paris, Pointe-à-Pitre, Rouen, Saint-Malo, Sète, Strasbourg et bien sûr La Rochelle !